Comment créer un compost d’intérieur ?

Comment créer un compost d’intérieur ?

  • Post Category:Blog
  • Post Comments:1 Comment
Compost

Le compost, vos déchets à leur meilleur post !

C’est le printemps ! Le moment idéal pour reprendre le jardinage ou si vous n’avez pas de jardin, le moment idéal pour faire le grand ménage et vous débarrasser des mauvaises habitudes, n’est-ce pas ?

Saviez-vous qu’il est possible d’allier jardinage à grand débarras de mauvaises habitudes, et le tout sans nécessairement avoir besoin d’un jardin ! Pour vous donner une piste, que diriez vous de penser à la planète? De redonner une nouvelle vie à vos déchets organiques ? Avez-vous déjà pensé à créer votre propre compost ?

Si cela vous tente, dans cet article, WAO vous en dévoile les moindres secrets. On vous explique comment vous y prendre, avec ou sans jardin !

Qu'est-ce qu'un compost?

Commençons par le commencement, un compost désigne un engrais naturellement formé par la fermentation de déchets et débris organiques obtenues à partir de matières biodégradables. Il peut aussi bien concerner les déchets organiques ménagers que les déchets issus de l’élevage ou encore de l’agriculture.

De manière évidente, nous nous intéresserons uniquement, dans cet article, au compost ménager. Sachez tout de même, que le principe et le processus de compostage à plus grande échelle lié notamment à l’agriculture et l’élevage, reste le même.

En d’autres mots, le compost est donc un terreau fertile, obtenu grâce à l’action de l’oxygène, de bactéries, champignons et autres micro-organismes sur vos déchets organiques. Vos déchets ainsi fermentés, vont vous permettre d’en utiliser, les composants riches en minéraux et matière organique. Pour faire simple, une fois que vos déchets sont transformés en une « matière noire-brunâtre », ressemblant à du terreau, cela veut dire que votre compost est prêt à l’emploi !

Un compost sans jardin, vraiment possible ?

Il arrive très souvent de penser, que le compostage des déchets n’est pas possible en appartement ou dans une maison sans jardin. Détrompez-vous, il existe un tas de solutions permettant d’avoir recours au compostage et ce sans jardin !

En effet, par exemple, grâce au vermicompostage, vous pourrez créer votre propre compost d’intérieur selon le même principe que le compostage effectué à l’air libre. Il vous suffit de vous munir d’un bac en plastique refermable ainsi que de vers à compost, appelés vers de surfaces. Ces vers sont plus petits que les vers généralement retrouvés dans les composts de jardin.

Les vers de surfaces

Les vers utilisés dans les vermicomposts, sont appelés vers de surfaces (les épigés) car dans la nature, ceux-ci vivent essentiellement en surface et se nourrissent des matières organiques et végétales en décomposition. Au contraire, d’autres types de vers (les endogés et les anéciques) creusent des galeries profondes et ne vivent pas en surface. Ils ne seraient donc pas heureux dans un petit bac, à l’inverse des vers de surfaces, qui eux, y sont au paradis!

Ainsi, les épigés se nourrissent de matières en décomposition et sont donc très efficaces, pour transformer vos déchets de cuisine en se nourrissant de ces résidus. Une fois le compost prêt, celui-ci, tout comme le compost de jardin aura également une couleur brunâtre et un aspect très ressemblant à du terreau. Vous pourrez donc utiliser cette matière pour vos plantes d’intérieur.

Quelques étapes essentielles pour votre compost d’intérieur.

Matériel et support

  • Munissez-vous d’un bac en plastique et refermable et privilégiez ceux en matière opaque. En effet, les vers ont l’habitude de se cacher du soleil et de vivre dans la terre où il fait noir. Évitez donc de les exposer à la lumière.
  • Faites 4 trous, dans le fond de votre bac et plusieurs trous dans le couvercle de celui-ci. En effet, un compost à besoin de beaucoup d’aération, veillez donc à faire de petits trous sous votre bac, mais également, sur votre couvercle. Pensez également à vous munir de 4 supports pour surélever votre bac. Ainsi, vous laisser l’air circuler librement par-dessous, quatre petits blocs de bois feront largement l’affaire.

Garniture et remplissage

  • Constituez la litière de vos verres. Prenez du papier journal, que vous déchirerez et placez-le sur le fond de votre bac. En effet, ne rajoutez pas de terre, cela n’est pas nécessaire, le papier journal suffit. Si vous n’avez pas de papier journal, utilisez du carton (rouleau de papier WC, boite d’œufs, etc).
  • Ajoutez ensuite, des grains de sable utiles à la digestion des vers. En effet, au même titre que les oiseaux avalent du gravier pour faciliter le brassage des aliments dans leurs estomacs, les vers qui n’ont pas de dents, avalent du sable afin de broyer les aliments durant le processus de digestion. Afin que le sable colle sur votre papier journal, pensez à l’humidifier au préalable, en y versant de l’eau. Ainsi, vos vers évoluent dans un environnement humide et donc propice à leur développement.

Démarrage et entretien

  • Après avoir vérifié que votre bac ne soit ni trop, ni pas assez humide, ajoutez-y vos vers. Refermez le bac et attendez 2 – 3 jours avant de les nourrir avec vos déchets organiques.
  • Alimentez petit à petit votre vermicompost, découpez vos déchets en petits morceaux afin qu’ils puissent facilement être transformés. Il est conseillé de commencer par le centre afin de faciliter l’enfouissement des matières. Sur le long terme, pensez à enfouir vos déchets en creusant et en les mettant le plus bas possible dans le tas, afin d’éviter d’attirer les mouches et autres bêtes et éviter les odeurs désagréables dans votre maison ou appartement.

Quelques règles d’or appliquables à tout compost.

Grâce au compost, vous pourrez réduire de manière drastique, la quantité de vos déchets. En effet, ceux-ci n’iront plus à la poubelle et donc ne serons plus brûlés. Ainsi, par un simple geste écologique, vous participerez à réduire la pollution liée auparavant au transport et à l’incinération de ces déchets. Mais également, vous contribuerez à un monde plus durable et à la préservation de l’environnement.

Toutefois, que vous optiez pour un compost en plein air ou pour un compost d’intérieur, quelques règles d’or sont tout de même à respecter.

Quelles matières peuvent être incluses dans un compost ?

Vous pouvez y mettre tous vos déchets biodégradables : les épluchures de fruits et légumes, le marc de café ainsi que son filtre, les sachets et feuilles de thé, les fleurs fanées, les coquilles d’œuf écrasées, les reste de repas (pâtes ou riz), etc.

En outre, les papiers, cartons et mouchoirs non colorés et les litières de petits animaux herbivores peuvent également être inclus.

Quelles sont les matières à prohiber dans votre compost.

Non seulement, les pommes de terre germées, les coquilles de noix et de noisettes peuvent être introduites, en quantité très limitée et doivent impérativement être fractionnées et réduites au maximum.

Mais en plus, certains aliments sont complètement à prohiber de votre compost. Cela concerne, les viandes, poissons, produits laitiers et fromages. En effet, bien qu’ils soient biodégradables, ceux-ci n’ont pas leur place dans un compost, car ils pourraient perturber tout le processus de compostage. Faites-y donc attention.

Les avantages d’un compost.

Le terreau obtenu est un excellent engrais pour vos plantes d’intérieur et dans le cas où vous possédez un jardin ou un potager sur votre toit, celui-ci constitue un excellent engrais pour vos plantes d’extérieur. N’hésitez donc pas à en gâter vos plantes, potagers et autres cultures.

Derniers petits conseils pour la route.

Entretenez votre compost toutes les 3 semaines et dans le cas où vous allez en voyage, ne suralimentez surtout pas votre compost, mais n’hésitez pas à ajouter une bonne ration de papier journal en surface de votre vermicompost. Les vers s’en nourrissent et cela évite que votre surplus de déchets organique ne chauffe et fermente. Chose qui pourrait s’avérer nocive pour vos vers, mais également pour tous les micro-organismes présents.

Il ne nous reste plus qu’a vous souhaiter bon courage, mais surtout, bon amusement. Nous pratiquons le compostage de nos déchets au sein du We Are Open Coworking, et ce depuis le premier jour ou notre coworking à ouvert ses portes et comptons également en tirer profit pour notre futur potager de toiture.

N’hésitez donc pas à nous demander conseil, que vous ayez la main verte ou non, nous serons toujours là pour vous conseiller au mieux, We Are Open !

Engrais naturel pour compost

This Post Has One Comment

Laisser un commentaire